Thursday, March 29, 2007

Entracte


Les chairs se dépècent en lambeaux de famille
L'appétit de la Bête féroce est sauvage
La Mort prépare la noce de ses filles
Grogne un Angelus d'apocalypse futur.

Meurent les poètes, succombent les sages
Périssent les forts dans la fange de l'usure
Entends-tu résonner au loin nos tambours
L'armistice de feu au sein de mos coeurs lourds ?

Ce matin, l'enfant insouciant est en larmes
Les vivants sont en deuil, les morts sont en armes.

"Tout scepticisme étroit et cohérent mène à un nihilisme moral, inactif ou de violence pure."